Aegis prévient : « Azimuth a survécu »
Galnet

Aegis prévient : « Azimuth a survécu »

Les informations récupérées à bord de l'Alexandria ont poussé Aegis à insister sur le fait qu'elle n'était pas responsable de la perte de l'équipage et de la cargaison du méga-vaisseau.

L'épave de l'Alexandria a été récemment localisée dans le système Wregoe TC-X B29-0. Il n'y avait pas de survivants, mais des fragments du journal du capitaine ont été trouvés.

L'administrateur en chef Carter Armstrong a publié cette déclaration pour le compte d'Aegis :

« Les enregistrements effectués par le capitaine Jacob Morales racontent une histoire sombre. L'Alexandria a été délibérément saboté pour le laisser en rade et sans énergie. Il a été accueilli par un groupe non identifié se présentant comme une équipe de sauvetage, qui a massacré la plupart de l'équipage et détourné les artefacts des Guardians. Les survivants ont ensuite désespérément tenté de lancer l'hyper-réacteur, ce qui a malheureusement mené à leur destruction.

Nous pouvons désormais prouver que la perte de l'Alexandria n'a pas été causée par une négligence, comme le prétend le rapport Baumann. En réalité, le méga-vaisseau a été pris dans un piège tendu par une force quasi-militaire organisée.

De plus, le capitaine Morales a découvert que les voleurs travaillaient pour quelqu'un qu'ils appelaient “la Sorcière”. Ce nom était mentionné dans des journaux trouvés dans le système HIP 22460 à propos du projet Séraphin, des expériences ignobles perpétrées par les chercheurs d'Azimuth ayant pour but d'installer des pilotes d'essai humains dans des vaisseaux thargoids.

Cette preuve suggère qu'Azimuth Biochemicals a survécu sous une forme ou une autre au cours des deux derniers siècles, et reste focalisé sur la recherche xénologique agressive. Aegis doit être rétabli immédiatement pour contrer cette dangereuse organisation avant que d'autres vies ne soient perdues. »

Veuillez modifier vos choix de consentement pour l'utilisation de cookies marketing afin d'afficher ce formulaire.

Renouveler ou modifier votre accord relatif aux cookies